En plénière

Monsieur Macron, vous serez bientôt en marge !



Le 17 avril, Franck Proust, Président de la délégation française du Groupe PPE, est intervenu dans le débat avec le Président de la République, Emmanuel Macron, qui s’est tenu en session plénière du Parlement européen.

« Monsieur le Président de la République,

Merci d’être présent aujourd’hui au Parlement européen. Merci surtout d’être présent…pour y lancer votre campagne ! Car vous êtes aussi un chef de parti. Un parti pour lequel vous lancez les « consultations citoyennes », avec une machine administrative au service d’En Marche. 

Résumer naïvement le débat pour les prochaines élections entre « être pour » ou « être contre l’Europe » est une erreur. La question, c’est quelle Europe voulons-nous. Et nous n’avons pas besoin de consultation pour savoir que nos concitoyens attendent une Europe plus proche d’eux et de leurs préoccupations.

Alors, Monsieur le Président, comment pouvez-vous vouloir cette Europe de la proximité :

  • Alors que vous les éloignerez clairement en 2019 de leurs représentants au Parlement européen, en ayant supprimé les circonscriptions dans nos territoires
  • Alors que vous avez tenté d’instaurer le gadget fédéraliste des listes transnationales, que nous avons refusé avec une large majorité au Parlement européen 
  • Alors que vous avez voulu, en vain, imposer à vos homologues au sein du Conseil européen de ne plus désigner démocratiquement le Président de la Commission européenne en fonction du résultat des élections européennes.

Vous cherchez un ancrage. Mais ces exemples montrent que vous marchez souvent seul en Europe. La démocratie européenne se fait par le consensus. Contrairement à votre majorité en France, tout le monde ici ne sera pas à vos ordres, même Monsieur Verhofstadt !

Je peux d’ores et déjà vous proposer le nom de votre futur groupe politique au Parlement européen : ça ne sera pas En Marche, mais En Marge ! En marge des décisions et en marge des résultats concrets que nous obtenons pour les citoyens ».